Oulu fête ses 400 ans - comment un port maritime en déclin s’est transformé en centre de technologie avancée en plein essor.

Share Article

L’histoire de la réussite d’une ville du Nord sous les feux de la mondialisation. La ville de Oulu est un exemple d’adaptation réussie à la mondialisation et aux changements de structure. Cette petite ville du nord de la Finlande, qui célèbre ses 400 ans cette année, et dont la population a doublé durant ces deux dernières décennies, s’est enrichie et constitué un nouvel avenir, en devenant un berceau de la haute technologie.

"Au lieu de nous laisser dépérir nous avons décidé de nous tourner vers la téléphonie mobile et avons incité des entreprises et experts de premier rang mondial, ainsi qu’une université notoire, à venir à Oulu. Nous sommes maintenant un laboratoire géant de la technologie sans fil. Nous continuons d’assister à un flot incessant de jeunes experts vers notre ville", précise Kari Nenonen, maire de Oulu.

Le taux de croissance de Oulu est l’un des plus rapides de Finlande, grâce à l’activité de ses entreprises de technologie de l’information et la communication (ITC). "Oulu est un excellent exemple pour toute l’Europe, démontrant bien l’avantage et la nécessité de développer certains domaines bien choisis qui constituent un moteur pour l’économie et l’emploi. La réalisation à grande échelle de modèles de centres d’expertise à l’européenne est nécessaire pour l’Union, et c’est bien l’objet de l’Accord de Lisbonne. J’invite tous les chefs politiques et les maires des villes d’Europe à ce débat. L’Europe ne doit pas renoncer au défi de la mondialisation", constate Kari Nenonen en se référant à l’expérience de sa ville.

Charles IX, roi de Suède fonda Oulu en 1605. Durant plusieurs siècles la ville fut un port maritime bourgeois mais s’effondra au début de XXème siècle, avec le déclin du commerce du goudron et de la navigation à voile; la croissance s’arrêta et les finances s’épuisèrent. Les transformations de l’économie mondiale frappèrent Oulu avec violence.

La situation se retourna favorablement dans les années 1950 avec l’avènement de l’Université, après un dur combat mené par la ville. L’enseignement de l’électrotechnique et de l’informatique comme matières principales constitua un énorme pas en avant, les entreprises technologiques se mettant à créer leurs centres de recherche et leurs unités de production en fonction des disponibilités de main-d’oeuvre hautement qualifiée. Parmi ces entreprises, la société Nokia a choisi la ville de Oulu pour établir son centre stratégique de développement de la technologie de téléphonie mobile.

Oulu et les communes environnantes comptent au total plus de 200.000 habitants. Cette population augmente entre 4000 et 5000 personnes par an. "Sans cet essor nous ne serions sans doute que 50.000", estime Nenonen. Sans technologie avancée Oulu serait réléguée au rang de localité secondaire, comme bon nombre de régions le sont devenues partout en Europe, victimes des changements de structure.

La mondialisation affecte durement l’Europe et ses Etats-providence, y compris la Finlande pour son niveau de vie et de son produit national brut élevés. Le travail manuel dans l’industrie disparait d’Europe au profit des pays à main d’oeuvre bon marché. "Oulu continue de répondre à la mondialisation avec ses propres armes. Nous créons des conditions qui permettent aux entreprises d’économie et de technologie nouvelles de fonctionner en toute rentabilité. Les coûts de base de fonctionnement générés par la municipalité sont maintenus à un niveau minimum. Nous avons encouragé la construction de centres de technologie locaux en offrant des terrains à des conditions avantageuses. Nous apportons notre soutien à la mise sur le marché des innovations en contribuant au financement des sociétés spécialisées dans le développement et la commercialisation de ces innovations. Nous ne versons pas de subventions aux entreprises".

"Le mot-clé est : expertise. Notre but est d’offrir le cadre de fonctionnement, la main-d’oeuvre, le confort et toute l’infrastructure nécessaires aux entreprises compétentes. L’expertise se fonde sur une formation professionnelle et universitaire complète et de haute qualité. Nous avons environ 30.000 étudiants de niveau supérieur", souligne Kari Nenonen.

Oulu étant la communauté la plus importante de Finlande du Nord, il y a tout naturellement un chômage structurel de longue durée. Cette part ne s’élève cependant qu’à 2,5% de la population active de toute la région, et le chômage ne cesse de baisser. Si les emplois manuels de l’industrie fuient vers l’Asie ou la Russie, le secteur de la construction et des services en revanche, en crée de nouveaux, générés par l’essor des entreprises technologiques et du secteur de la santé. Oulu compte à l’heure actuelle environ 600 entreprises de technologies de l’information et la communication, et 70 du secteur des technologies de la santé. Pour un emploi d’expert ICT créé, on compte trois à quatre autres emplois qui vont de pair. Les technologies de l´information et la communication ainsi que de la santé emploient environ 20.000 personnes dans la région, les sous-traitants compris. A ce nombre il convient d’ajouter les emplois indirects qui en résultent.

Le sans fil, nouvel investissement de Oulu

A l’occasion de ses 400 ans la ville de Oulu a pris une décision d’avenir. La municipalité va

installer gratuitement un réseau WLAN pour tous ses habitants, permettant la prestation de services d’information et de transactions commerciales à tous. Cet investissement est unique à l’échelle mondiale, où l’on assiste déjà à un essor rapide des réseaux WLAN wireless.

"Cet investissement dans la société de l’information sans fil est, je le crois, vital pour le développement futur de Oulu. De nouvelles entreprises, de nouveaux emplois seront créés et

celà va donner une nouvelle vitesse au développement commercial de notre ville. Il y aura du travail pour des milliers d’experts en informatique et en production communication, avec le développement par Oulu, de la société de communication pour les générations à venir. Ce qui impliquera à nouveau des emplois et des revenus fiscaux supplémentaires dans le secteur des services. Il sera également beaucoup plus facile de distribuer l’information aux habitants de notre région. Les livres de la bibliothèque municipale traitant de ce domaine sont très sollicités".

Oulu ouvre grand ses portes aux entreprises et investisseurs étrangers. On ne vient pas à Oulu pour trouver de la main-d’oeuvre d’assemblage bon marché mais plutôt pour bénéficier de son expertise et de ses cerveaux par milliers. C’est ce que nous sommes heureux d’offrir et je suis persuadé de notre compétitivité dans le domaine de la quantité comme de la qualité de la main-d’oeuvre, ainsi que pour les liaisons aériennes, les locaux et les coûts de fonctionnement.

Notre attention se porte maintenant sur les technologies du bien-être, une combinaison des technologies de la médecine et de l’informatique. "Nous sommes déjà bien avancés dans ce domaine. Il existe des marques réputées dans le monde comme les cardiofréquencemètres Polar, fabriqués à Oulu. De nombreuses entreprises de la région, de taille plus petite, sont également présentes sur les marchés mondiaux. L’Université et l’Institut de Recherche de Oulu travaillent en étroite collaboration avec les unités de recherche & développement des entreprises, et nous avons dans nos tiroirs de nombreuses histoires de réussite qui attendent leur heure", assure Kari Nenonen.

Photos:

http://www.oulu.ouka.fi/Oulu400/media/current_topics.htm

Contact:

Mr. Kari Nenonen, The mayor of Oulu, Finland

tel. + 358 8 55841110 (office)

mob: +358 44 7031110

email: kari.nenonen@ouka.fi

Mrs. Sirkka Keränen

Head of communications

tel: +358 8 55841140 (office)

mob: +358 44 7031140

email: sirkka.keranen@ouka.fi

http://www.oulu.fi

Share article on social media or email:

View article via:

Pdf Print

Contact Author

Paavo Vasala