Leggett Immobilier : Un manager au féminin

Share Article

Depuis son siège à La Rochebeaucourt en Dordogne, un petit village de moins de 500 habitants, Leggett Immobilier a recruté cette année une vingtaine de salariés supplémentaires et plus de 100 agents commerciaux partout en France. Rencontre avec sa gérante, Karine Charriaud qui cultive professionnalisme et savoir-faire pour le meilleur d'une réussite à l'international comme sur le territoire français.

News Image
Chez Leggett, la mentalité est plutôt anglaise, ouverture d'esprit et sens des responsabilités sont valorisés

Karine Charriaud a pris les rênes de la plus anglaise des agences immobilières françaises, Leggett Immobilier, en 2005. Contre vents et marais et parfois portée par une belle conjoncture internationale, l'agence qui est en pleine expansion, cultive professionnalisme et savoir-faire au profit d'une clientèle internationale. Des atouts auxquels ses clients français ne restent pas insensibles. Portrait d'une manager à qui tout réussit.

Karine Charriaud n'est pas d'un tempérament frileux. La jolie brune a de l'aplomb, elle n'a jamais l'air débordée et reste attentive à tout ce qui se passe, à tout ce qui se dit. Elle nous reçoit dans la grande bâtisse du 16ème siècle qui abrite le siège de Leggett Immobilier dans la rue principale du village (qui n'en compte qu'une). Karine Charriaud occupe le poste de gérante, ce qui signifie qu'elle est tout simplement en charge de tous les rouages de la société. Une entreprise un peu différente des autres, où tout le monde parle anglais et français et où le personnel vient de partout en Europe : Angleterre, Allemagne, Hollande, Portugal...

« Originaire d'Angoulême, j'ai démarré mes études en LEA (Langues étrangères appliquées) à Poitiers. J'ai une passion pour les langues et pour le management. Ma maîtrise d'anglais en poche j'ai travaillé dans une société qui organisait des séjours à l'étranger (j'avais aussi de bonnes bases en marketing, économie et comptabilité) : choix des programmes, mise en place... J'étais responsable des séjours dits « du Nouveau Monde » : les USA, l'Australie, la Chine, le Japon, le Canada... Ca a été une belle occasion de voyager. Je retrouve chez Leggett ce côté international qui m'intéresse. L'agence est plutôt spécialisée dans les maisons secondaires à la campagne et la clientèle internationale, surtout britannique, même si notre développement s'accélère sur le marché franco-français et que nous sommes de plus en présents dans les grandes villes. J'ai rencontré Leggett "un beau jour" par l'intermédiaire d'une amie. Trevor Leggett a fondé l'agence en 1997 et possédait à cette époque une unique agence à Mansle, en Charente. J'ai trouvé ses méthodes de travail innovantes et porteuses d'avenir – il pariait déjà sur Internet. Et puis j'ai apprécié aussi son énergie et son tempérament parfois à l'opposé du mien. Trevor a un côté passionné, il est assez exubérant. Je lui apporte un équilibre. Je suis plus posée, rationnelle. J'ai les pieds sur terre. On se comprend et on se complète bien. De plus, la pratique de l'anglais et l'environnement des belles maisons ont fini de me convaincre. J'ai gravi un à un tous les échelons dans l'entreprise : responsable de dossier, rédactrice, chargée du marketing français, des ressources humaines... Je connais bien le travail de tous les services. C'est pratique parce qu'aujourd'hui encore si quelqu'un manque, je peux le remplacer (rires). En fait, on est tous assez polyvalents dans l'équipe.

Mes qualités ?
Je crois que c'est plutôt du côté des relations humaines qu'il faut regarder. Je suis toujours à l'écoute des gens. Je veux que chacun se sente bien et à sa place. Tout le monde est important. On est les maillons d'une chaîne. Chez Leggett, la mentalité est plutôt anglaise, ouverture d'esprit et sens des responsabilités sont valorisés. Les contacts sont francs et amicaux. L'ambiance est bonne et on travaille dans un climat de confiance en permettant à chacun d'exprimer le meilleur de ses talents. C'est pourquoi quand on recrute des gens, le feeling compte aussi, la personnalité. Il est important de savoir si la personne va bien s'intégrer dans l'équipe. On a une philosophie, une culture d'entreprise forte, une façon de travailler réactive et solidaire qui permet à nos agents commerciaux (même éloignés géographiquement) de réussir sur le terrain. Ce qui est nécessaire à mon poste ? Beaucoup d'écoute ne pas avoir peur de s’investir à temps complet pour commencer. Ne pas compter ses heures, et ne pas compter non plus avoir toujours ses soirées ou ses week-ends. J'ai trois enfants (3, 10 et 12 ans ndlr) et un mari solide qui m'a toujours apporté son soutien.

Aujourd'hui ?
Je recrute les salariés, dirige le marketing français et supervise l'ensemble des services. J'aime la société et je suis extrêmement investie dans mon travail. Ma motivation se nourrit de ma curiosité toujours en éveil et de ma disponibilité. Un peu de sport, deux heures de fitness dans la semaine, ma famille et mon cadre de vie à la campagne pour me ressourcer... Oui, je suis plutôt fière de ma réussite et ça me donne une belle énergie. Si je dois donner un conseil aux femmes de 2016, c'est celui d'être courageuses, de se faire confiance et de ne pas renoncer aux challenges qui se présentent dans leur vie. Ambition et réussite sont au féminin, qu'en pensez-vous ? »

Share article on social media or email:

View article via:

Pdf Print

Contact Author

Karine Charriaud
Visit website